Etude fonctionnelle de mutations de gènes de la voie de l'hypoxie identifiées chez des patients atteints de polyglobulies héréditaires

Responsable : Betty Gardie
Equipe Emergente : Génétique Médicale

Ce stage est ouvert aux étudiants du Master2 BBRT de l'Université de Nantes, ou équivalent.

Résumé du projet

Le laboratoire travaille sur la voie de régulation de l'adaptation au manque d’oxygène (hypoxie) qui joue un rôle majeur dans la survenue de nombreuses pathologies.
Nous travaillons plus particulièrement sur les polyglobulies (ou érythrocytoses) héréditaires caractérisées par un excès de production de globules rouges (lié principalement à la surexpression d'érythropoiétine (EPO)). Certains patients présentent des complications: hypertension artérielle pulmonaire, thromboses, et parfois développement de tumeurs.

Le projet de stage portera sur l'étude fonctionnelle de mutations de gènes de la voie de l'hypoxie (EPO, VHL, HIF2A, PHD2) identifiées chez des patients atteints de polyglobulie avec ou sans complications. En fonction des mutations (changement de séquence protéique, modification de l'épissage) différentes tests fonctionnels seront utilisés (surexpression de mutants, extinction de l'expression du gène par siRNA ou CRISPR, tests rapporteurs luciférases, "minigene splicing assay"). Une modélisation cellulaire de la pathologie est actuellement mise en place au laboratoire. Des cellules pluripotentes induites obtenues à partir d'urines de patients (UhiPS) sont différenciées en cellules productrices d'EPO. Des études de RNAseq, DGEseq, RT-qPCR seront réalisées sur ces cellules afin d'identifier les voies moléculaires altérées par les mutations.

Le but est d'identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans les polyglobulies et la survenue des complications.
Nos outils cellulaires pourront également avoir un usage thérapeutique, l’EPO possèdant de multiples propriétés (traitement des anémies, accidents vasculaires, diabète, obésité, maladies métaboliques).