Régulation post-traductionnelle des canaux Nav1.5 cardiaques

Responsable : Céline Marionneau
Equipe IIa : Canaux ioniques et arythmies cardiaques

Ce stage est ouvert aux étudiants de Licences et Masters

Résumé du projet

Les canaux Na+ dépendants du potentiel Nav1.5 sont des régulateurs clefs de l’excitabilité cardiaque, et tout défaut de fonctionnement ou de régulation de ces canaux, dans le contexte de pathologies cardiaques héréditaires ou acquises, augmente le risque de développer des arythmies létales. Parmi les acteurs impliqués dans la régulation de ces canaux, la phosphorylation joue un rôle majeur aussi bien dans des conditions physiologiques que pathologiques. Des approches de phosphoprotéomique développées au laboratoire ont permis d’identifier in situ de nombreux sites de phosphorylation natifs dans la protéine Nav1.5 et ses protéines partenaires/régulatrices purifiées à partir de ventricules de souris. Parmi les sites identifiés, plusieurs sont regroupés entre eux et/ou sont localisés à proximité de domaines de liaison de protéines partenaires/régulatrices. De plus, trois de ces sites sont plus abondants dans les ventricules gauches de souris en insuffisance cardiaque, comparé aux souris normales, suggérant leurs rôles dans l’augmentation arythmogène du courant Na+ persistant dans cette pathologie. L’étudiant utilisera des techniques de biologie moléculaire (mutagenèse dirigée, sous-clonage, RT-QPCR), de biochimie (biotinylation de surface, co-immunoprécipitation, gels SDS phostag, western blot) et/ou d’électrophysiologie (patch-clamp) afin de déterminer les rôles de ces sites de phosphorylation dans la régulation de l’expression et du fonctionnement des canaux Nav1.5 dans des cellules HEK293 et/ou des cardiomyocytes fraichement isolés en culture. Ces travaux contribueront à une meilleure compréhension du fonctionnement et du rôle des canaux Nav1.5 dans l’excitabilité cardiaque normale et pathologique, ce qui est nécessaire à l’amélioration de la prévention et du traitement des arythmies.