Bienvenue dans l’Espace presse de l’unité de recherche de l'institut du thorax

Nous vous proposons de retrouver ici nos derniers communiqués et documents.

Vous ne connaissez pas encore l'Institut du thorax ? Découvrez notre structure en vidéo :

2019

  • Une troupe au grand cœur - 25/04/2019

FRMLa troupe du Théâtre de l'Avant-Première et le Comité Pays de la Loire de la Fondation pour la Recherche Médicale ont remis un chèque de 4000€ à l'institut du thorax (Inserm, CNRS, Université et CHU de Nantes) le 23 avril 2019.
A cette occasion, les chercheurs de l'équipe Dyslipidémies et lipotoxicité ont présenté les perspectives offertes grâce à ce don, notamment pour leurs travaux sur la protéine PCSK9 et son rôle encore méconnu dans la sécrétion de triglycérides par le foie.

Télécharger le communiqué de presse



2018

  • Anévrismes : Des chercheurs nantais découvrent un nouveau gène responsable - 08/01/2018

AICLes équipes de l'institut du thorax (Université de Nantes - Inserm - CNRS - CHU de Nantes) ont découvert un nouveau gène impliqué dans l'anévrisme intracrânien. Cette découverte ouvre de nouvelles perspective dans le développement d'un test de détection précoce de l'anévrisme. Ces travaux ont été publiés dans The American Journal of Human Genetics et ont conduit au dépôt d'un brevet.
En savoir plus
 


2017

  • Une nouvelle cible thérapeutique dans l’asthme allergique - 21/12/2017

poumonsVincent Sauzeau et son équipe située vient de découvrir le rôle majeur de la protéine Rac1 dans le développement de l’hyperréactivité bronchique associée à l'asthme allergique. Les chercheurs vont exploiter cette nouvelle cible thérapeutique pour réduire la bronchoconstriction et l’inflammation pulmonaire chez les malades. Cet article est publié dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Télécharger le communiqué de presse

  • Hypertension et athérosclérose : une cause commune identifiée - 21/12/2017

AtheroGervaise Loirand et son équipe a identifié la protéine Arhgef1 comme une cause commune à l'hypertension et l'athérosclérose. Cette nouvelle découverte confirme Arhgef1 comme une cible d'intérêt pour l’émergence de nouveaux traitements des maladies cardiovasculaires. Ces résultats scientifiques sont publiés dans la revue The Journal of Clinical Investigation du 1er décembre 2017.

Télécharger le communiqué de presse
Lire la brève scientifique