Personnel de l'université

Jocelyne MAGRE

Coordonnées

IRT - UN l'institut du thorax INSERM UMR 915 8 quai Moncousu BP 70721 44007 Nantes Cedex 1

Mail
Jocelyne.Magre@univ-nantes.fr

Informations complémentaires

Après avoir obtenu  une Maîtrise de Physiologie à la Faculté de Sciences de Nantes, un DEA et une Thèse de "Biochimie, Biologie Cellulaire et Moléculaire" à l'Université Pierre et Marie Curie, Paris VI), j'ai réalisé un stage post-doctoral dans le domaine de l'insulino-résistance au Joslin Diabetes Center (Harvard Medical School, Boston) dans le laboratoire de C. Ronald Kahn. J'ai été recrutée à l'Inserm en 1991 en tant que chargée de recherche dans l'unité dirigée par Jacqueline Capeau. Notre thème de recherche concernait les pathologies du tissu adipeux associées à des complications vasculaires et hépatiques. Je me suis plus particulièrement intéressée à l'origine génétique d'une forme rare de diabète chez l'enfant, la lipodystrophie congénitale généralisée de Berardinelli-Seip (BSCL) caractérisée par une quasi absence de tissu adipeux et une insulino-résistance sévère. Nos travaux ont permis de découvrir 2 des 4 gènes actuellement impliqués. Je me suis aussi attachée à rechercher le mécanisme physiopathologique de leurs altérations surtout celles de la seipine, une cible majeure de la BSCL aussi impliquée dans plusieurs maladies neuronales. La fonction de la seipine est encore inconnue bien qu'elle ait été récemment impliquée dans le métabolisme lipidique. En effet, sa déficience altère profondément la morphologie des gouttelettes lipidiques; probablement suite à des anomalies de biosynthèse de certaines espèces d'acides gras monoinsaturés. L'étude du modèle murin déficient en seipine, qui sera poursuivie dans l'équipe de Philippe Costet que je rejoins, devrait nous aider à mieux comprendre la BSCL mais aussi les formes plus communes de dyslipidémies et à rechercher des voies thérapeutiques.