Equipe I

© Christian Chauvet - Nov 2017 - Tour LU - Nantes

Notre recherche

 
Depuis 2009, notre équipe développe de nouvelles stratégies d'épidémiologie génétique basées sur les technologies de séquençage massif et de génotypage à haut débit, et les applique aux pathologies cardiaques.
 
Notre hypothèse de travail est que la prédisposition à ces pathologies résulte de la combinaison de variations génétiques rares déclenchant le risque et de polymorphismes génétiques impactant la pénétrance et/ou la sévérité de la maladie. Grâce au recrutement de grandes familles et de larges cohortes de patients, nous avons mis en œuvre ces approches sur des pathologies associées à un risque accru de mort subite cardiaque ainsi que sur les valvulopathies.
Suite à l'identification du premier gène de prédisposition à la dystrophie valvulaire mitrale (FLNA), nous avons développé un nouvel axe de recherche visant à comprendre les mécanismes physiopathologiques conduisant à la dégénérescence mitrale. 

Notre recherche est menée en lien avec : (i) le CIC «thorax» et le centre national de référence pour la prise en charge des arythmies cardiaques héréditaires du CHU de Nantes ; (ii) nos plateformes de pointe en génomique et bio-informatique ; (iii) les équipes de recherche en physiologie de notre unité.
 
Notre objectif scientifique est d'élucider l'héritabilité manquante de maladies touchant le système cardiovasculaire, en nous basant sur le paradigme « variations rares / maladie commune ». Notre activité porte non seulement sur les arythmies et les valvulopathies cardiaques, mais aussi sur de nouvelles pathologies d'intérêt telles que les dyslipidémies et les pathologies touchant la réactivité vasculaire.

Nos principaux programmes de recherche

 

1. L'épidémiologie génétique (C. Dina et R. Redon)

Ce programme vise à développer de nouveaux outils afin de parvenir à élucider l'héritabilité manquante dans les pathologies chroniques, en particulier par la construction de panels de référence représentatifs de la population française qui pourront servir de groupes contrôles dans le cadre de programmes de génétique biomédicale.

2. Variant rares et polymorphismes prédisposant aux anomalies électriques cardiaques (J. Barc)

Nous travaillons sur des formes rares d’arythmies cardiaques, comme le syndrome de Brugada, afin d’identifier les mécanismes moléculaires conduisant à la fibrillation ventriculaire et à la mort subite cardiaque. La découverte de ces marqueurs génétiques et ces mécanismes contribue également à la compréhension de pathologies cardiaques plus fréquentes et plus complexes. Projet RISTRAD - MSCA-IF

3. Valvulopathies : imagerie, génétique et pathophysiologie (S. Le Scouarnec et J. Mérot)

Nos résultats récents ont mis en évidence une forte composante génétique dans le prolapsus valvulaire mitral et la sténose aortique calcifiée, ce qui renforce le concept que la dégénérescence valvulaire n'est pas uniquement liée au vieillissement. Nous envisageons d'approfondir les bases génétiques de la dégénérescence des valves grâce à un programme de recherche intégré combinant l'imagerie valvulaire de pointe et les investigations fonctionnelles sur des modèles animaux et in vitro.

4. Génétique des pathologies vasculaires (J.J. Schott)

L'objectif de ce programme est de partager notre expertise en génétique humaine avec les cliniciens et physiologistes travaillant à l'institut. Nous travaillons en priorité sur deux pathologies, pour lesquelles une expertise clinique et scientifique suffisante est disponible en interne pour assurer notre compétitivité internationale: les anévrismes intracrâniens et la dyslipidémie.

Les publications récentes de l'équipe


Bourcier R, Le Scouarnec S, Bonnaud S, Karakachoff M, Bourcereau E, Heurtebise-Chrétien S, Menguy C, Dina C, Simonet F, Moles A, Lenoble C, Lindenbaum P, Chatel S, Isidor B, Génin E, Deleuze J-F, Schott J-J, Le Marec H, ICAN Study Group, Loirand G, Desal H, Redon R.
Rare Coding Variants in ANGPTL6 Are Associated with Familial Forms of Intracranial Aneurysm.
Am J Hum Genet 2018;102:133–141.

Le Tourneau T, Le Scouarnec S, Cueff C, Bernstein D, Aalberts JJJ, Lecointe S, Mérot J, Bernstein JA, Oomen T, Dina C, Karakachoff M, Desal H, Al Habash O, Delling FN, Capoulade R, Suurmeijer AJH, Milan D, Norris RA, Markwald R, Aikawa E, Slaugenhaupt SA, Jeunemaitre X, Hagège A, Roussel J-C, Trochu J-N, Levine RA, Kyndt F, Probst V, Le Marec H, Schott JJ.
New insights into mitral valve dystrophy: a Filamin-A genotype-phenotype and outcome study.
Eur Heart J 2018;39:1269–1277.

Seki* A, Ishikawa* T, Daumy* X, Mishima H, Barc J, Sasaki R, Nishii K, Saito K, Urano M, Ohno S, Otsuki S, Kimoto H, Baruteau A-E, Thollet A, Fouchard S, Bonnaud S, Parent P, Shibata Y, Perrin J-P, Le Marec H, Hagiwara N, Mercier S, Horie M, Probst V, Yoshiura* K-I, Redon* R, Schott* J-J, Makita* N.
Progressive Atrial Conduction Defects Associated With Bone Malformation Caused by a Connexin-45 Mutation.
J Am Coll Cardiol 2017;70:358–370.

Huchet F, Kyndt F, Barc J, Thollet A, Charpentier F, Redon R, Schott JJ, le Marec H, Probst V, Gourraud JB.
Familial Catecholamine-Induced QT Prolongation in Unexplained Sudden Cardiac Death.
J Am Coll Cardiol. 2017 Mar 28;69(12):1642-1643.

Dina C, Bouatia-Naji N, Tucker N, Delling FN, Toomer K, [...], Milan DJ*, Slaugenhaupt SA*, Levine RA*, Schott JJ*, Hagege AA*, Mvp-France, Jeunemaitre X*. Leducq Transatlantic MITRAL Network.
Genetic association analyses highlight biological pathways underlying mitral valve prolapse.
Nat Genet.
2015 Oct;47(10):1206-11.

Le Scouarnec S, Karakachoff M, Gourraud JB, Lindenbaum P, Bonnaud S, Portero V, Duboscq-Bidot L, Daumy X, Simonet F, Teusan R, Baron E, Violleau J, Persyn E, Bellanger L, Barc J, Chatel S, Martins R, Mabo P, Sacher F, Haïssaguerre M, Kyndt F, Schmitt S, Bézieau S, Le Marec H, Dina C, Schott JJ, Probst V, Redon R. 
Testing the burden of rare variation in arrhythmia-susceptibility genes provides new insights into molecular diagnosis for Brugada syndrome. 
Hum Mol Genet. 2015 May 15;24(10):2757-63

Bezzina CR*, Barc J*, Mizusawa Y*, Remme CA*, Gourraud JB*, Simonet F, Verkerk AO, Schwartz PJ, Crotti L, Dagradi F, Guicheney P, Fressart V, Leenhardt A, Antzelevitch C, Bartkowiak S, Borggrefe M, Schimpf R, Schulze-Bahr E, Zumhagen S, Behr ER, Bastiaenen R, Tfelt-Hansen J, Olesen MS, Kääb S, Beckmann BM, Weeke P, Watanabe H, Endo N, Minamino T, Horie M, Ohno S, Hasegawa K, Makita N, Nogami A, Shimizu W, Aiba T, Froguel P, Balkau B, Lantieri O, Torchio M, Wiese C, Weber D, Wolswinkel R, Coronel R, Boukens BJ, Bézieau S, Charpentier E, Chatel S, Despres A, Gros F, Kyndt F, Lecointe S, Lindenbaum P, Portero V, Violleau J, Gessler M, Tan HL, Roden DM, Christoffels VM, Le Marec H, Wilde AA*, Probst V*, Schott JJ*, Dina C* & Redon R*. 
Common variants at the SCN5A/SCN10A and HEY2 loci predispose to Brugada syndrome, a rare disease with high risk of sudden cardiac death.
Nat Genet. 2013 Sep;45(9):1044-9