Régulation génique et pathologies cardiométaboliques

https://umr1087.univ-nantes.fr/medias/photo/capture-d-ecran-2023-04-19-133840_1681904346253-jpg

Stage Licence 3, Master 1, Master 2/Engineer - Team IV : Cardiometabolic diseases

Résumé du projet de recherche

Notre équipe s’intéresse aux déterminants moléculaires des dyslipidémies (concentrations anormales de lipides circulants) comme facteurs de risques majeurs des pathologies cardiovasculaires et métaboliques. Les études génétiques familiales et populationnelles ont permis d’identifier un nombre important de variants génétiques associés aux concentrations circulantes de lipides. Cependant un très grand nombre de ces variants sont situés dans des régions intergéniques non-codantes ce qui rend difficile l’interprétation des variants identifiés et l’identification de gènes et de mécanismes biologiques impliqués.

 Si le foie est l’organe majeur de régulation du métabolisme des lipoprotéines, la disponibilité de tissu hépatique (sain) est toutefois très restreinte et limite considérablement les investigations. Ainsi, notre équipe travaille, en partie, sur un modèle d’étude in-vitro d’organoïde hépatique dérivées de cellules souches pluripotentes induites humaines.
 
Notre groupe de recherche s’attache à intégrer des données génétiques, épigénétique et transcriptomiques avec des données de caractérisation fonctionnelle afin d’identifier de nouveaux gènes et mécanismes biologiques impliqués dans le métabolisme des lipoprotéines et des pathologies cardiométaboliques. Nos projets de recherche sont à l’interface de plusieurs champs disciplinaires et allient des expertises médicales, biologiques, génétiques et bio-informatiques.
Mis à jour le 08 June 2023 - Corinne MANDIN.
https://umr1087.univ-nantes.fr/job-vacancies-internships/master-1/regulation-genique-et-pathologies-cardiometaboliques